Acné : les bons gestes pour le prévenir et le traiter

Acné : les bons gestes pour le prévenir et le traiter

Problèmes de peau typiques durant la période de l’adolescence, points noirs et boutons blancs envahissent les visages, rendant souvent cette période encore plus délicate qu’elle ne l’est déjà.

Sans compter que l’acné se poursuit parfois jusqu’à l’âge adulte !

Heureusement, il existe des méthodes efficaces et des règles d’hygiène élémentaire à observer pour faire la peau à ces satanés boutons !

L’acné touche près de 80% des adolescents.

Ce problème de peau bénin est causé par des bouleversements hormonaux. Inesthétique et persistant, il est parfois difficile de s’en débarrasser, à moins d’utiliser des traitements bien spécifiques.

D’où provient l’acné ?

Sur le visage, le dos et les épaules entre autres, il y a des poils microscopiques, à la base desquels se trouvent ce qu’on l’on nomme les glandes sébacées.

Elles sont responsables de la production de sébum, une pellicule grasse qui empêche la peau de se dessécher.

Hélas, pendant l’adolescence, les glandes sébacées sécrètent trop de sébum, à cause des changements hormonaux.

Résultat : la peau devient plus grasse.

Les canaux de ces glandes se bouchent, les pores de la peau s’obstruent et on voit apparaître alors des points noirs.

Les bactéries (Propionibacterium acne) profitent du terrain favorable pour se développer, infectant ainsi les points noirs qui rougissent et deviennent des boutons à pointe blanche.

Sans compter, que les boutons se rejoignent parfois pour donner de véritables pustules, ô combien disgracieuses et embarrassantes…

Les traitements intensifs contre l’acné

Les gestes d’hygiène classique et l’usage de produits prévenant l’acné permettent à la plupart des personnes concernées de lutter contre ce problème de peau.

Cependant, pour les cas d’acné plus tenace pouvant entraîner des cicatrices, des traitements plus puissants peuvent être prescrits par un dermatologue.

Un test sanguin est parfois demandé pour déterminer le produit nécessaire afin de résorber la poussée d’acné. Il existe des traitements oraux ou à application locale.

Côté médicaments, on prescrit généralement des antibiotiques (tétracyclines ou érythromycine) car les bactéries détectées dans les boutons d’acné y sont particulièrement sensibles.

L’application de crème et de gel peut être plus commode pour le patient qu’un traitement médicamenteux. Les dermatologues prescrivent des produits anti-acnéiques à application locale, qui contiennent généralement un antiseptique (le plus souvent il s’agit de péroxyde de benzoyle) un antibiotique ou encore un rétinoïde.

Il existe une liste d’une trentaine de produits, prescrits pour les acnés inflammatoires.

Les plus connus sont le Roaccutane, le Cutacnyl, l’Erytrogel ou encore la Differine. Attention, ces médicaments nécessitent un suivi biologique (prises de sang régulières) et contre-indiquent les grossesses.

Il faut également éviter de s’exposer au soleil pendant toute la durée du traitement. Ces produits rendent la peau photosensible et peuvent donc provoquer des réactions cutanées très importantes (plaques rouges sur le visage, démangeaisons, brûlures…).

Quid des compléments alimentaires ?

L’utilisation d’un complément alimentaire en zinc peut être une alternative intéressante pour lutter contre les acnés inflammatoires modérés.

Cet oligo-élément diminue la sécrétion de sébum et favorise la cicatrisation des boutons. Il donnerait des résultats similaires à l’antibiotique généralement prescrit, la tétracycline.

De plus, il n’a pas d’effets secondaires. Pourtant, les vertus du zinc sont encore méconnues du grand public…

Rappelons qu’un enfant a besoin de 10mg de zinc, un adolescent et un adulte de 15 mg et une femme enceinte de 25 mg, quotidiennement.

D’ailleurs, il est possible de trouver du zinc dans de nombreux aliments tels que les huîtres, le bœuf, le jaune d’œuf, les crustacés, les poissons gras, etc.

Quelques conseils pour limiter l’apparition de l’acné

Des gestes simples d’hygiène suffisent parfois (souvent).

Voici quelques conseils qui ont fait leur preuve pour limiter l’apparition de ces vilains boutons incommodants :

  • ne grattez pas vos boutons ou vos points noirs. Les fameuses bactéries responsables de l’acné risquent d’en profiter pour développer de nouveaux boutons à proximité. N’abusez pas non plus du tire-comédon, et pensez à bien le désinfecter après chaque utilisation.
  • n’utilisez pas de lotions alcoolisées ou soufrées de façon fréquente. Ces produits abrasifs semblent efficaces sur le moment, mais hélas, ils fragilisent la peau et enlèvent la pellicule protectrice de sébum. Reste plus qu’à la peau à se venger, en produisant un surplus de sébum.
  • laissez de côté les savons agressifs au profit des savons dotés d’un ph doux.
  • évitez les crèmes grasses qui ne sont pas adaptées aux peaux jeunes et optez pour des soins non comédogènes.
  • prenez des vitamines A, B6 et H en supplément de vos produits anti-acnéiques.
  • n’abusez pas de chocolat, de bonbons ou de charcuterie (si vous en consommez, restez dans la limite du raisonnable) et tâchez d’éviter également les produits céréaliers raffinés (riz blanc, pain blanc) qui pourraient avoir leur part de responsabilité. De manière générale, composez des assiettes colorées, saines et variées.

Une idée reçue veut que la sexualité de l’adolescent ait un effet sur l’acné, il n’en est rien.

Le traitement de fond peut parfois s’accompagner d’un soutien psychologique. En effet, l’acné peut être très mal vécu à l’adolescence et renforcer le sentiment de mal être et la perte de confiance en soi.

Enfin, le stress semble jouer un rôle évident sur les poussées d’acné, tâchez de prendre le problème à sa source.

Les bouleversements hormonaux qui surviennent à l’adolescence sont responsables de l’acné.

Mais ne vous laissez pas abattre, si les produits anti-acnéiques classiques et les gestes d’hygiène élémentaire n’en viennent pas à bout, il existe des traitements intensifs, qui ne sont cependant pas sans inconvénient.

Faites la peau à vos boutons et gardez le sourire.

Close Menu